AD Chapitre 93


Chapitre 93 – Cauchemar

 

 

Dans les sombres égouts, un groupe de partisans du mal était rassemblé. L’égout avait été considérablement agrandi ; un autel d’une centaine de mètres carrés avait été construit. L’autel était entouré de torches allumées, et sous l’autel se trouvait une énorme formation magique. Il y avait des ombres effrayantes qui se cachaient à proximité, et elles ressemblaient plus à des êtres à moitié éthérés qu’à des corps physiques réels. Un évêque portant une robe rouge foncé s’agenouilla sous l’autel. A côté de lui se trouvaient des guerriers vêtus d’une armure d’un noir absolu dont les yeux froids regardaient fixement leur environnement.

 

« Grand évêque, » dit l’homme aux habits rouges sur un ton respectueux : « Nous n’avons toujours pas détecté la présence du premier descendant de Dieu. Le descendant du tueur de dragon a déjà sorti l’épée maudite. Nous avons subi d’importantes pertes et les membres de l’Ordre des druides ont également commencé à agir. Ils nous traitent comme des ennemis parce qu’ils croient que nous avons rompu l’équilibre de la cité. Whiterun est beaucoup, beaucoup plus forte que Amber City. Qu’est-ce qu’on fait ensuite ? »

 

Les flammes inquiétantes des torches se transformèrent en une silhouette brumeuse, et la voix froide de l’évêque semblait transpercer l’homme vêtus de rouge.

 

« Qui ? Qui est celui qui interrompt les plans de ce seigneur ? Comment êtes-vous encore incapable de trouver le premier descendant de Dieu, espèce d’ordure insupportable ? Je vous ai déjà tout prédit sur l’endroit, pourquoi avez-vous commencé le rituel récemment ? »

 

Des sueurs froides coulaient sur le visage de l’évêque aux habits rouges alors qu’il tremblait de peur.

 

« Whiterun est une cité puissante. Il y a de grandes existences ici, y compris les sorcières du Nord. Nous avons attendu que l’horrible seigneur des tempêtes quitte la cité avant de commencer le rituel. Nous avons perdu tous nos chevaliers de la terreur à Amber City, et nous manquons de personnel. Grand évêque, j’ai fait de mon mieux ! »

 

« N’importe quoi ! » L’ombre rugit et fit claquer ses doigts. La tête de l’homme aux robes rouges explosa presque immédiatement comme une pastèque. L’ombre montra du doigt une personne au hasard et dit : « A partir d’aujourd’hui, tu es le nouvel évêque. Le Seigneur t’accordera le pouvoir divin et te rendra puissant. Maintenant, préparez tout le monde à la mobilisation. Nous allons étendre le rituel sacré à toute la région du Sud. La puissance de la peur réveillera tous les descendants de Dieu, et vous devez tous trouver le premier dès que possible. »

 

Un partisan aux habits noirs dit d’une voix tremblante en se levant : « Grand évêque, si nous accomplissons le rituel d’une manière totale, tous les descendants s’éveilleront progressivement. Le pouvoir du seigneur sera dispersé parmi eux, et il pourrait être plus difficile de trouver le premier descendant. De plus, le pouvoir du premier descendant sera grandement réduit si les autres se réveillent trop tôt. Cela pourrait être désavantageux pour le plan de résurrection de notre maître. »

 

Le grand évêque répondit froidement en regardant fixement l’homme qui parlait : « Je le sais bien, mais vous, inutiles, vous avez déjà manqué la meilleure occasion. La réalité commence à s’éloigner de la prophétie. Maintenant, nous ne pouvons qu’éveiller tous les descendants et renforcer le pouvoir de la peur par la destruction et le massacre. Le pouvoir du seigneur subsiste dans le monde, quoique dispersé. Tant que tous les autres descendants meurent, le pouvoir sera automatiquement recueilli par le premier descendant. Votre mission est de veiller à ce que le premier descendant puisse suivre tout le rituel. Ce faisant, la volonté du seigneur pourra revivre sur son enfant. On peut dire que le premier descendant est le plus fort, mais aussi le plus faible. »

 

 

A Whiterun, le seigneur des tempêtes légendaire sillonnait les rues. Soudain, elle s’arrêta et sauta sur le toit d’un immeuble voisin. Elle fixa un guerrier vêtu d’une lourde armure cramoisie.

 

« Pourquoi avez-vous sorti l’épée tueuse de dragon ? »

 

Le guerrier s’arrêta et lui rendit son regard. « Nous avons perdu le contact avec les dieux. Je peux dire que l’avenir sera chaotique, et Whiterun a besoin du pouvoir de l’épée. »

 

Le maître de la tempête avait une expression raide quand elle répondit d’une voix sévère : « Ne savez-vous pas pour la malédiction de l’épée ? »

 

« Bien sûr que si, » dit le guerrier en serrant encore plus fort la poignée de l’épée. « Le maître de l’épée mourra aux mains d’un dragon gigantesque. L’épée a tué douze de ces monstres, mais les cinq autres ont péri à cause des dragons. Je suis le protecteur de Whiterun ! Vous n’êtes qu’une étrangère, et cette cité a besoin de ma protection ! C’est la responsabilité et l’obligation que j’ai depuis ma naissance ! »

 

Des éclairs illuminèrent brièvement le ciel.

 

Le seigneur de la tempête semblait en colère. Elle prit une grande respiration et se retourna pour partir, mais pas avant de laisser une dernière remarque.

 

« Comme c’est stupide ! La malédiction est bien pire que vous ne le pensez ! Vous le regretterez un jour. »

 

 

Dans les plaines, Soran et Gloria restèrent silencieux après avoir réalisé que le ciel rouge de feu revenait progressivement à son état antérieur ; Whiterun avait évité le sort désastreux.

 

Soudain, Vivian, qui dormait dans la voiture, trembla violemment. Son joli visage était déformé par la peur, et ses mains essayaient de s’accrocher à tout ce qui se trouvait à proximité. Elle murmura en se recroquevillant dans un coin : Partez ! …Bande de monstres ! …Allez-vous-en, tous ! Sinon, mon grand frère vous tuera tous ! …Vous ne partez toujours pas ?! …j’appellerais crierai vraiment pour grand frère si vous ne le faites pas ! »

 

Soran se précipita dans la voiture et serra les petites mains de Vivian.

 

« Vivian ! Que s’est-il passé ? Tu as fait un cauchemar ?! »

 

Gloria se précipita aussi à l’intérieur, tombant sur Soran. Elle prit aussi les mains de Vivian et lui serra la main. « Réveille-toi ! Vivian, réveille-toi ! C’est un cauchemar ? »

 

Vivian ouvrit progressivement les yeux. Elle regarda doucement autour d’elle, et après avoir réalisé la présence de Soran, elle plongea droit vers lui et se blottit dans sa poitrine comme un chaton. Ses mains étaient également serrées contre les vêtements de Soran. Après avoir entendu les voix de Soran et de Gloria, la petite fille retrouva un peu son calme et acquiesça de la tête.

 

« Oui. Vivian a vu beaucoup de monstres ! Et du feu ! Et du sang, beaucoup de sang… »

 

Des monstres ?

 

Soran et Gloria se regardèrent dans les yeux et réconfortèrent Vivian en lui demandant : « Quel genre de monstres ? »

 

Vivian se remémora ses souvenirs, son visage encore un peu pâle. Elle répondit timidement : « C’étaient de très, très gros monstres. Ils étaient en feu et avaient l’air moche. Ils avaient deux cornes sur la tête et de très grandes ailes sur le dos, ainsi qu’une queue de vache. Leurs pieds ressemblaient aussi à des chevaux. Ils parlaient autour de moi et essayaient de me faire peur ! Je… Je n’ai pas eu peur ! Je leur ai dit que s’ils s’approchaient, j’appellerais mon grand frère… Puis ils sont partis. »

 

Des démons ?!

 

Soran pâlit également après avoir entendu les descriptions de Vivian. Il hocha la tête et tapota Vivian jusqu’à ce qu’elle se calme. Soran couvrit Vivian d’une couverture et dit doucement :  » Grand frère sera juste à l’extérieur. Je dois parler un peu avec la grande sœur Gloria. Je reviens tout de suite, d’accord ? »

 

« Mmh, » murmura Vivian et lâcha la chemise de Soran qu’elle avait agrippée.

 

Soran se raidit en sortant de la voiture. Gloria les entoura d’une barrière magique, puis demanda avec anxiété :  » Tu ne sais rien à ce sujet aussi ? « .

 

« Je ne sais pas, » acquiesça Soran.

 

Gloria jeta un coup d’œil à la voiture, puis dit lentement : « Il est très possible que Viviane soit une descendante de Dieu, un dieu démon de l’abysse en plus. »

 

Soran garda le silence, mais il était déjà entré dans sa position de combat. Sa main tenait fermement son épée et ses muscles étaient fléchis, son corps prêt à attaquer à tout moment.

 

« Toi… ! Juste… As-tu si peu confiance en moi ? » Gloria semblait agitée par les actions de Soran.  » Penses-tu que je vous ferai du mal à tous les deux parce que Vivian est une descendante de Dieu ? J’ai tant fait, mais tu ne me vois toujours pas comme un ami ? »

 

Soran se détendit un peu à ses paroles, mais il tenait encore son épée.

 

« Je suis désolé, j’étais trop nerveux. Tu sais ce qu’on a déjà vécu. C’est simplement difficile pour moi de faire entièrement confiance à quelqu’un. »

 

Gloria poussa également un soupir et se détendit.

 

« Vous avez dû avoir la vie dure. »

 

Soran ignora la déclaration de Gloria et dit :  » Je ne me souviens pas beaucoup du père de Vivian. Si elle est vraiment une descendante de Dieu, alors les choses deviendront très sérieuses. »

 

« C’est vrai, » les yeux de Gloria montraient des signes de pitié en regardant la voiture. « Les dieux démoniaques des Abysses ont donné naissance à des descendants pour diverses raisons, mais l’explication la plus probable en ce moment est que l’un d’eux avait prévu sa mort. En laissant derrière lui un descendant dans le Royaume mortel, il pourrait revivre à travers le corps de son descendant.

 

« Deux dieux démoniaques avaient tenté cela dans l’histoire. L’un était le Dieu de l’Abattage, et l’autre était le Dieu de la Tyrannie. Le premier a échoué ; il a été détruit par son propre descendant, et sa position en tant que divinité a été usurpée par d’autres dieux. Ce dernier a réussi et s’est réinstallé dans le corps de son descendant. Le pauvre descendant avait été privé de ses pouvoirs divins et son corps avait été pris par son « père » avant même qu’il puisse réagir. »

 

Gloria soupira, puis continua : « Si Vivian est vraiment une descendante de Dieu, alors son avenir sera certainement très difficile ».

 

La paume de Soran était devenue blanche à cause de la force excessive qu’il avait exercée sur la poignée de son épée. Il regarda Gloria et dit sans hésiter : « Je vais le tuer ! Je détruirai complètement ce dieu ! Si je ne peux pas le trouver dans le Royaume des Mortels, je traverserai les Abysses pour le trouver ! Personne ne fera de mal à Vivian, pas même un dieu ! »

 

Le regard de Gloria devint doux. D’une voix douce, elle dit : « Ce ne sera pas seulement une bataille de force, mais aussi de foi et de volonté ! Tu auras besoin d’alliés. »

 

Gloria étendit son bras blanc et Soran lui serra la main une fois de plus.

 

C’était la deuxième fois que les deux le faisaient, mais les significations étaient complètement différentes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.