TWO Chapitre 106 – Embuscade


Chapitre 106 – Embuscade

 

Le 6 avril, Feng Qiuhuang avait finalement acquis 500 pièces d’or supplémentaires par l’intermédiaire de la plateforme de change de devises. Sans plus attendre, elle l’envoya immédiatement à Ouyang Shuo, accompagnée d’une lettre de gratitude.

Après avoir reçu les pièces d’or et la lettre, Ouyang Shuo appela Yingyu et le directeur du hall de la banque des Quatre Mers, Yang Yun. Il garda les 500 pièces d’or comme fonds d’urgence tandis que tout l’or restant était remis à la Banque des Quatre Mers.

Ouyang Shuo regarda Yingyu et dit :  » Le Département des Finances utilisera ce fonds pour 2 choses. Un : établir des succursales bancaires dans les 3 villes filiales, Beihai, Qiushui et Amitié, afin d’offrir des prêts à faible taux d’intérêt aux résidents des villes. Deuxièmement : Soutenir et fournir de meilleures politiques aux magasins, aux ateliers et aux industries artisanales. Les encourager à étendre l’échelle de leurs entreprises, ce qui, en fin de compte, stimulera l’économie du territoire. »

Yingyu hocha la tête en souriant : « Rassure-toi, grand frère, avec cette somme d’argent, il n’y aura plus de contraintes pour le Département des Finances. Il n’y aura pas besoin de se retenir, et nous pouvons enfin faire quelque chose de grand cette fois-ci. En fait, un plan de relance économique presque parfait a été achevé depuis longtemps, dirigé par le secrétaire de la Division Commerciale, Aîné Xu. Cependant, à cause du manque de fonds nécessaires, le plan a été retenu indéfiniment. »

« Très bien. » Ouyang Shuo hocha la tête en signe d’approbation, se retourna et regarda Yang Yun : « J’ai confiance en vos capacités. Je vais donc maintenant ajouter un poids supplémentaire à vos responsabilités. Sur les trois territoires subsidiaires, Beihai a été le premier de tous, et dans peu de temps, il sera reclassé en ville de grade 2. J’ai donc l’intention de vous faire transférer à la succursale de la Banque des Quatre Mers à la Ville de Beihai pour en prendre la responsabilité. Alors, êtes-vous confiant ? »

Yang Yun, en apprenant la nouvelle, fut ravie et répondit avec enthousiasme : « Merci d’avoir foi en moi, je ne vous décevrai pas, mon seigneur ! »

« Bien, c’est la confiance dont vous aurez besoin. » Ouyang Shuo la félicita. Après cela, il dit à Yingyu : « En ce qui concerne les directeurs des succursales de la banque de la Ville de Qiushui et de la Ville de l’Amitié, je vais te laisser cette affaire. Tu as toute autorité pour nommer les directeurs. »

« Rassure-toi, mon frère ! » Yingyu était une dame de fer comme d’habitude.

……

Pendant les 10 jours qui suivirent, les militaires se concentrèrent sur l’entraînement, tout en prenant d’assaut les camps des raiders et des bandits à l’intérieur du territoire pour améliorer l’expérience des troupes au combat.

Après quelques guerres sanglantes, les 8 capitaines changèrent de classe et devinrent des généraux de base. A ce jour, les capitaines des escadrons de la force militaire de Shanhai étaient tous des officiers. Dans tous les cas, le mot « temporaire » avait été supprimé de leur titre. Sur les ressources qu’ils avaient pillées, Ouyang Shuo ne prit que 1 500 pièces d’or et distribua le reste au Département des Réserves Matérielles et au Département des Finances.

Après les deux grandes opérations de raid, les terres situées dans un rayon de 1000 kilomètres carrés furent désertées par des êtres vivants. Pas un seul voleur, bandit ou animal sauvage n’existait. Aucune activité vivante n’avait été observée, car ils avaient tous été abattus de sang-froid par l’armée. Cependant, les menaces et les cibles ayant été complètement exterminées, cela signifiait également la fin de l’opération Assaut du Printemps.

Pendant que les militaires donnaient de bonnes nouvelles, le gouvernement donnait aussi de bonnes nouvelles. En un mois, le territoire avait enfin terminé toutes les améliorations des infrastructures. La route large et étendue était pavée de pierre bleue dans toutes les rues de la ville. Les bâtiments avaient été reconstruits en utilisant la pierre bleue comme support principal et étaient recouverts de tuiles rouges. Tout ce qui entrait et sortait, y compris la magnifique et puissante place de la ville, ne transmettait qu’un seul message : La prospérité de la ville de Shanhai.

Maintenant que le chantier naval avancé avait été modernisé, ils avaient commencé tout de suite à construire des navires de guerre Meng Chong. Jusqu’à présent, il y avait déjà 2 navires de guerre Meng Chong livrés à l’unité de la marine, et en moyenne le chantier naval pouvait livrer 1 navire de guerre par semaine. La capacité d’un navire de guerre Meng Chong était celle d’un escadron d’hommes de la marine. Par conséquent, trois navires de guerre supplémentaires étaient nécessaires pour répondre aux besoins de l’ensemble de l’unité de la Marine.

En dehors de cela, ses trois territoires subsidiaires avaient également apporté de bonnes nouvelles. Le territoire de Beihai était maintenant officiellement une ville de grade 2, avec une population maximale de 5.000 habitants. Pour cela, Ouyang Shuo avait dépensé 1000 pièces d’or sur le projet de construction du port avancé, et avait ordonné le démarrage du projet du port de Beihai. Comme il s’agissait d’un projet de construction de grande envergure, même si la ville de Beihai était en pleine expansion, il lui faudrait encore au moins un mois de travail.

Un port était comme un quai et un terminal de ferry. Ils étaient tous classés comme bâtiments spéciaux. Le prix des plans de construction de port de base était de 10 pièces d’or, donc le prix d’un port avancé serait de 1 000 pièces d’or, soit le double du prix d’un chantier naval avancé.

Pour que la ville de Qiushui soit améliorée et passe en ville de grade 2, il faudrait encore deux semaines.

La bonne nouvelle, c’est que la plantation de thé blanc sauvage de la montagne Nanfeng avait été transformée en une plantation de thé de 5 000 acres sous le nom de la ville de Qiushui. Entre la fin du mois de mars et le début du mois d’avril, c’était le moment de récolter les thés blancs. Zhao Dexian ne laisserait sûrement pas passer cette opportunité. Il avait ordonné aux cultivateurs de thé de les récolter, et ils avaient déjà presque terminé les récoltes.

Ce n’était pas du tout une surprise de savoir que le thé blanc était reconnu par le système comme un produit local spécial du territoire. Puisque Ouyang Shuo avait laissé la plantation de thé à la ville de Qiushui, tous les profits réalisés par la vente de thé blanc à travers l’épicerie seraient naturellement accrédités à la ville de Qiushui. Ceci, à son tour, pourrait stimuler et accélérer l’économie de la ville de Qiushui.

Zhao Dexian s’avéra être un homme de bon sens, car il n’avait obtenu que quelques théiers blancs de la plus haute qualité, les qualifiant de thés hommage. Les thés hommage étaient les meilleurs de tous ; ils n’étaient pas disponibles à la vente et ne seraient donnés spécifiquement qu’en hommage au manoir, en particulier à Ouyang Shuo.

En passant à la dernière ville affiliée, la ville de l’Amitié, toutes les infrastructures nécessaires avaient été construites. Elle se concentrait maintenant sur la construction de ses douves, mais à cause de l’ampleur du projet, il restait encore beaucoup de temps avant qu’elle soit terminée. Jusqu’à présent, la ville de l’Amitié était toujours incapable d’être autosuffisante et avait constamment besoin du soutien et des fonds du territoire principal.

……

Le 15 avril, le champ minier de Langshan envoya des nouvelles urgentes :

La tribu Jifeng avait tendu une embuscade sur le site minier. Certaines installations avaient été détruites et l’équipe de la garnison avait combattu. L’affrontement s’était terminé par un certain nombre de blessés et plus de 40 personnes étaient mortes.

14 h, Salle de réunion de la ville de Shanhai

Ouyang Shuo convoqua le Département des Affaires Militaires et les 3 commandants, et une réunion d’urgence eut lieu. Il jeta un coup d’œil autour de la salle, en disant solennellement : « Je crois que la nouvelle vous est parvenue à tous. Le champ minier de Langshan a été attaqué. C’est clairement une provocation directe à Shanhai, et moi, le seigneur, je les ferai payer de leur sang pour leurs actions. »

« Monseigneur, s’il vous plaît, donnez les ordres. Nous les poignarderons dans leur cœur et prendrons d’assaut leurs camps tribaux ! » Général Shi, le général tempéré fut le premier à demander une mission de combat.

« C’est exact, mon seigneur ! L’unité de défense de la ville agira comme avant-garde ! » Zhao Sihu se leva ensuite.

Seul le commandant Lin Yi dit sur un ton réticent : « Monseigneur, l’unité de cavalerie sera votre lance ! »

Ouyang Shuo secoua la tête et répondit à Lin Yi : « Cette fois, l’expédition sera près de la montagne et dans les bois. Le terrain n’est pas favorable à la cavalerie. Restez. Gardez et protégez le territoire. L’unité de cavalerie va prendre la relève de l’unité de défense de la ville. Nous avions anéanti les pilleurs et les bandits ; la rancune entre eux et nous ne peut être dissipée qu’avec la dernière goutte de sang, que ce soit la leur ou la nôtre. Je ne souhaite pas que le territoire soit pillé et saisi par ces fléaux. Commandant Lin, une grande responsabilité vous attend, ne baissez pas votre garde. »

« Oui, mon seigneur ! » De toute évidence, Lin Yi savait que cela se passerait ainsi, mais il essayait juste de tenter sa chance pour voir si la cavalerie pouvait se joindre à l’expédition.

Ouyang Shuo ignora les deux faucons de guerre, le général Shi et le commandant Zhao. Au lieu de cela, il se tourna vers la Division du renseignement militaire et dit : « La Division du renseignement militaire avait-elle des renseignements sur la tribu Jifeng ? »

San Gouzi, oh… il s’appelle maintenant Song San. Song San se leva et répondit : « Oui mon seigneur, depuis qu’ils ont refusé de coopérer avec nous, la Division du renseignement militaire avait commencé à recueillir des informations sur la tribu Jifeng. »

« Très bien, nous sommes tout ouïe ! » Ouyang Shuo félicita la division pour sa performance.

Song San commença son rapport : « Entre les frontières de Lianzhou et de Lingnan, il y a surtout des terrains montagneux, et des tribus barbares y vivent et colonisent la région. Elles sont divisées en deux, les tribus du nord et les tribus du sud. Chacune est dirigée par une tribu leader de 10 000 hommes. Les gens que nous avons rencontrés étaient tous des tribus du sud.

« Les tribus du sud se composent de 40 tribus ; elles sont légèrement plus faibles que les tribus du nord. La tribu leader est la tribu Tiangou, suivie de quatre grandes tribus fortes de 5 000 à 10 000 hommes, de dix tribus moyennes de 3 000 à 5 000 hommes et de 25 tribus fortes de moins de 3 000 hommes. Par conséquent, en tant qu’une des 4 grandes tribus, il serait naturel que la tribu Jifeng ne soit pas disposée à écouter la tribu Xuanniao.

La tribu Jifeng compte environ 5 400 hommes, utilisant le « vent fort » comme totem de la tribu et « Huan » comme nom de famille. Leur chef s’appelle Huan Tai. Il est devenu le chef de la tribu il n’y a pas si longtemps, et son âge est inférieur à 30 ans. La force de combat de la tribu est constituée par les chasseurs de la tribu, qui sont au nombre de 800. D’après mes hypothèses, ce sont eux qui ont attaqué le champ minier de Langshan. »

Ouyang Shuo était vraiment satisfait de la Division du renseignement militaire, car elle avait été en mesure de voir la situation dans son ensemble et d’en déduire la raison de l’incident du champ minier de Langshan. C’était vraiment convaincant.

« Quelle est la situation géographique de la tribu Jifeng et son système de défense ? » Ge Hongliang était naturellement plus préoccupé par ces questions.

Song San hocha la tête et dit : « La tribu Jifeng est située à 20 kilomètres à l’est de la tribu Xuaniao. La tribu est située sur un terrain en forme de vallée. Il a 3 murs de montagnes, avec seulement une entrée à l’ouest où la tribu Jifeng a construit un mur défensif. Par conséquent, nous devrons l’abattre pour faire un raid sur la tribu. »

Ge Hongliang fronça les sourcils instantanément. Un tel terrain, facile à défendre et difficile à attaquer, c’était vraiment gênant. Il n’était pas prêt à abandonner, et il demanda à nouveau : « Quelle est la hauteur des montagnes ? Pouvons-nous les escalader ? »

Song San secoua la tête en disant : « C’est impossible. Bien qu’ils ne soient pas aussi hauts que les nôtres, ils mesurent encore cinq ou six cents mètres de haut. De plus, les montagnes sont pleines de buissons et d’arbres, donc il est difficile de les traverser, et encore moins de les enjamber. »

« Dans ce cas, nous n’avons plus qu’un seul choix : une attaque directe. Si nous détruisons le mur de défense, la tribu sera comme des tortues dans un bocal, comme des poupées de jeu. » Ouyang Shuo ouvrit soudainement la bouche.

Ge Hongliang hocha la tête et demanda : « Monseigneur, l’expédition, qui y participera ? » Immédiatement, tous les commandants jetèrent un regard anxieux sur Ouyang Shuo.

Ouyang Shuo ne les déçut pas:  » L’expédition sera conduite par l’unité d’infanterie et l’unité de défense de la ville, aidée par l’unité de garnison de Langshan. Les escadrons de garnison de Qiushui et de la ville de l’Amitié resteront en place et protégeront les territoires. »

Shi Wanshui et Zhao Sihu étaient pleins de joie, tandis que seul Lin Yi se sentait perdu.

Publicités

Une réflexion au sujet de « TWO Chapitre 106 – Embuscade »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.