TWO Chapitre 113 – Division des audits


Chapitre 113 – Division des audits

 

Après que Zheng Shanpao se soit assis, Tian Wenjing se leva et dit : « Sire, les négociations avec les autres tribus barbares des montagnes connaissent de nouveaux développements. »

Ouyang Shuo fut surpris et dit : « S’il vous plaît, parlez ! »

« Les deux tribus de taille moyenne et les six tribus de petite taille ont été effrayées par la démonstration de force de l’armée de la ville de Shanhai dans la Vallée Jifeng. Au cours des négociations, après avoir réalisé que la tribu Xuanniao et les trois autres tribus de petite taille ont commencé à travailler avec nous et à résoudre leurs problèmes alimentaires, ils ont decidé de réprimer leur peur et à travailler avec nous. » dit Tian Wenjing.

« Bien. Quant aux arrangements spécifiques, ont-ils été réglés ? »

Tian Wenjing hocha la tête : « C’est bon. Nous avons déjà discuté de la plupart du contenu  »

« S’il vous plaît, parlez ! »

« Tout d’abord, les soldats. Les tribus barbares des montagnes sont prêtes à copier la tribu Xuanniao et à envoyer leurs guerriers d’élite dans les armées de la ville de Shanhai en échange d’un paiement. 100 pour les petites tribus et 200 pour les tribus moyennes, soit 1 000 personnes, soit deux unités. » dit Tian Wenjing.

Ouyang Shuo secoua la tête :  » Il y a deux mois, notre coopération avec la tribu Xuanniao s’est faite en raison de circonstances. Nous n’avions pas assez confiance les uns aux autres et nous avons donc utilisé la méthode des échanges de soldats pour obtenir des avantages et des paiements. Cette méthode a des aspects négatifs évidents. »

« Dans l’armée de Shanhai, même s’ils sont tous des soldats, les bénéfices des guerriers des tribus barbares ne leur seront pas donnés, mais plutôt à leur tribu, les faisant se sentir psychologiquement déprimés et cela ne leur permettra pas de développer un sens d’appartenance à la ville de Shanhai. Il serait facile de leur faire éprouver des sentiments mitigés à l’égard de la ville, ce qui les incitera à ne pas se battre pour la ville et à se battre plutôt pour les avantages et les paiements. Le manque d’honneur et d’esprit sera un coup dur pour notre force de combat. Si la guerre se passe bien, tout ira bien, mais si nous avons des problèmes, pourquoi se battraient-ils jusqu’à la mort ? »

Le directeur des affaires militaires acquiesça d’un signe de tête :  » Ce que sire veut dire, c’est que des graines négatives sont apparues chez les militaires et que les barbares et les soldats nés dans la ville de Shanhai sont divisés en deux groupes. »

Tian Wenjing était un fonctionnaire et ne comprenait pas bien les affaires militaires, demandant sans conviction : « Alors comment devrions-nous nous y prendre ? »

Ouyang Shuo sourit légèrement :  » La situation est maintenant différente. Comme nous avons le dessus et que nous sommes la force la plus forte, nous devons l’utiliser et faire preuve de plus de force. Je pense que les guerriers que nous choisissons et leurs familles doivent déménager dans la ville de Shanhai et faire partie de notre ville. Ce n’est qu’alors qu’ils auront le cœur à s’engager envers notre ville et à la protéger de toutes leurs forces. En compensation, nous donnerons à leur tribu un paiement unique d’une pièce d’or. Nous leur donnerons aussi un lot de nourriture, une tribu de taille moyenne recevra 100 000 unités et la tribu de petite taille recevra 50 000 unités. »

« L’offre du sire est trop bonne, ils n’ont aucune raison de la rejeter. » dit Tian Wenjing avec excitation.

« En ce qui concerne les détails spécifiques de la négociation, je vais devoir vous déranger. De plus, les 700 soldats barbares des montagnes qui ont rejoint notre ville suivront le plan ci-dessus. » ajouta Ouyang Shuo.

« Compris ! »

Ouyang Shuo hocha la tête et dit : « Tian Wenjing, continue ! »

« Comme le champ minier de Langshan est déjà au maximum de sa capacité, il est difficile d’y ajouter plus de personnes. Le docteur Song nous a rappelé que les montagnes sont remplies d’herbes et de médicaments, c’est pourquoi je veux faire affaire avec les tribus pour qu’elles s’occupent de la collecte des herbes et nous les achèterons au prix du marché, ou nous les échangerons conte la nourriture. » Tian Wenjing n’était évidemment pas satisfait de cette partie de la négociation.

Ouyang Shuo fronça les sourcils, ce n’était pas ce qu’il avait voulu et demanda : « Avez-vous demandé aux tribus si elles étaient disposées à descendre et à migrer vers la ville de Shanhai ? »

Tian Wenjing secoua la tête et dit amèrement :  » J’ai essayé de le suggérer plusieurs fois mais ça n’a pas bien tourné. Ils ont un fort sentiment d’appartenance à leur foyer, surtout les personnes âgées. Ils préfèrent mourir dans les montagnes plutôt que de quitter la tribu et de migrer vers notre ville. Ces tribus ont aussi des temples ancestraux et c’est leur croyance et l’incarnation de leur foi, ils n’y renonceraient jamais. »

« Migrer dans la ville de Shanhai ne veut pas dire qu’ils vivront ensemble avec nous. Nous pouvons leur construire un endroit où ils pourront vivre et se gouverner eux-mêmes. Quant au temple, nous pouvons nous adapter. La ville de Shanhai accepte toutes les croyances et religions et respecte les choix des autres. Nous pouvons construire un temple pour eux et il sera certainement plus grand et plus majestueux que leur temple actuel. » Ouyang Shuo ne voulait pas abandonner.

Tian Wenjing était stupéfait : « Sire a pensé à tout. Je négocierai avec les tribus barbares des montagnes en fonction des conditions de sire. »

« En, vous pouvez concentrer votre énergie pour vous assurer qu’une tribu accepte. Mieux vaut en choisir une qui a le plus de mal à survivre. Tant qu’on est d’accord, les autres suivront. Quand ils verront le changement de conditions de vie, même si certains ne sont pas d’accord, ils ne seront pas capables d’arrêter la majorité. »

« Compris ! »

« En ce qui concerne la coopération relative aux herbes mentionnée par Fang Zhongyan, il y a certainement un besoin. Bien que le territoire dispose d’un jardin de plantes médicinales, mais il n’en est qu’à ses balbutiements, de nombreuses herbes ne peuvent y être cultivées et ne peuvent être trouvées qu’au plus profond de la montagne. Dans cet aspect, les barbares des montagnes sont les experts. Plus le territoire s’étend, plus le besoin d’herbes et de médicaments augmentera, plus il sera important de planifier tôt. » Ouyang Shuo ne voulait pas que Fan Wenjing soit trop affecté et valida les résultats de ses négociations.

« Oui ! »

« Quant aux services de main-d’œuvre, il vaut mieux les faire sortir des montagnes, c’est aussi notre objectif final. Cependant, dans ce processus, pourquoi ne pas motiver et attirer les jeunes à être courageux et à faire un pas en avant. Indépendamment de la construction ou des ateliers, ils peuvent trouver un emploi bien rémunéré et leur permettre de nourrir leur famille. Les jeunes ont plus d’énergie et sont plus adaptables, en même temps ils peuvent lentement changer les points de vue des tribus barbares des montagnes. »

La vision de Ouyang Shuo ne choqua pas seulement Tian Wenjing, même Fan Zhongyan et Cui Yingyu furent stupéfaits. Ce type de méthode de mouvement de travail qui était apparue il y a seulement 200 ans était quelque chose qui n’avait jamais été pensé dans l’esprit des aînés.

« Sire est un génie, on vous respecte ! »

Ouyang Shuo agita la main et rit.

Après que le Département des réserves matérielles ait fait son rapport, Cui Yingyu se leva.

« Grand frère, le problème de contrôle monétaire du Département des Finances que vous avez soulevé avant votre départ, le Département a une solution. » dit Yingyu.

« S’il te plaît, dis-le ! »

« Le Département des finances estime qu’il faut mettre en place une Division de l’Audit. Son rôle est de calculer la légalité, l’efficacité et la réalité des revenus du territoire, d’augmenter l’efficacité de l’utilisation de l’argent, de stimuler la croissance et d’assurer une croissance saine de l’économie du territoire. » poursuivit Cui Yingyu.

Ouyang Shuo fronça les sourcils et dit :  » Je suis d’accord avec la nouvelle division. Mais le rôle de la division est celui des recettes et des dépenses financières. En le mettant sous la responsabilité du Département des Finances, cela ne voudrait-il pas dire que vous vous surveillez ? »

« Alors que propose grand frère ? »

« La Division de l’audit doit travailler en toute indépendance pour préserver son caractère sacré et son intégrité. »

Yingyu hocha la tête et dit : « Compris ! »

« Quant à son secrétaire, le Département des Finances a-t-il un choix approprié ? »

« Notre premier choix pour le poste de secrétaire est Taishen de la Division commerciale. Il a réussi les examens impériaux et vient de rejoindre la Division commerciale. D’après les propos du secrétaire Xu, c’est un orthodoxe très prudent. » dit-elle.

« Puisque c’est comme ça, amène-le ici pour que je puisse le voir. »

Yingyu fit signe au secrétaire de la Division de la fiscalité, Qian Lifei. Il comprit et quitta la salle de réunion et peu de temps après, il amena un savant d’âge moyen dans la salle. Il avait un corps moyen et il avait l’air un peu mince, son visage ayant aussi quelques rides.

« Taishen salue Sire. » Il s’inclina et dit.

« S’il vous plaît, levez-vous ! » Ouyang Shuo vérifia ses statistiques.

Nom : Taishen (Argent)
Identité : Travailleur de base de la Division commerciale de la ville de Shanhai
Occupation : Fonctionnaire (juren)
Loyauté : 80
Commandement : 20
Force : 10
Intelligence : 48
Politique : 55
Spécialité : Incorruptible (augmente la dignité de 15%)
Évaluation : Originaire d’un bureau personnel, bon fiscaliste, moralement droit et très prudent.

« Taishan, sous la recommandation de Yingyu, je vais vous nommer secrétaire de la Division de l’audit. J’espère que vous pourrez bien le diriger et auditer correctement. » dit solennellement Ouyang Shuo.

« Merci sire pour votre foi, je ne vous décevrai pas. » dit aussi solennellement Taishen.

« Notification système : félicitations joueur Qiyue Wuyi, Taïshen a été utilisé, sa loyauté a augmenté de 5 ! »

Après avoir évoqué la Division de l’audit, il était déjà 23h30 et Ouyang Shuo annonça la fin de la réunion. Quant au Département des affaires militaires, il était prêt à tenir une réunion sur les affaires militaires plus tard.

Publicités

2 réflexions au sujet de « TWO Chapitre 113 – Division des audits »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.