I Alone Level-up : Chapitre 215


I Alone Level-up : Chapitre 215

Edit : Piki

 

Un étonnement débridé !

Le plus fort des Chasseurs poussa un cri et tous les autres habitants des environs ne purent cacher leur choc et leur étonnement.

L’hélicoptère dépêché par la chaîne de télévision en vol filmait dans son intégralité Thomas André qui souffrait énormément.

En plein milieu de la capitale de la Corée, Séoul, où l’attention du monde entier s’était focalisée en raison de l’apparition de la Porte super-massive – penser, qu’un Chasseur de rang Nation essayant d’arrêter un monstre criait de douleur comme ça ?

« Comment cela peut-il… ? »

Tous ceux qui regardaient le combat des deux êtres, que ce soit dans le lieu même ou à travers divers écrans, priaient avec ferveur dans leur cœur que ce n’était pas la fin de cette bataille.

Dommage, la « bête » saisit et ensuite, claqua les poignets de Thomas André sur le sol comme pour se moquer de leurs prières.

BOOM !

Elle monta ensuite sur Thomas André, inversant la position précédente.

« Keo-heok ! »

Du sang jaillissait de la bouche du Goliath qui résistait amèrement même avec ses mains cassées, mais maintenant que la bête avait pleinement révélé ses véritables pouvoirs, il était incapable de résister aux pugilats de son adversaire.

La bête piétina le visage de Thomas André et rugit bruyamment vers le ciel.

Kuuwaaaaahhhhh !

Le hurlement terrifiant assez fort pour arracher les tympans de tous ceux qui écoutaient résonnait comme un coup de tonnerre dans les rues de la ville.

Un prédateur ne se battait pas. Il chassait simplement sa proie.

Les Chasseurs qui se trouvaient à proximité furent submergés par le hurlement contenant une quantité inconcevable d’énergie magique et commencèrent à s’agenouiller un par un, de la position la plus proche à la plus éloignée.

Quant à Thomas André, le plus proche de l’hurlement, ses tympans s’étaient rompus et du sang s’écoulait de ses oreilles.

La bête sourit avec dérision.

[Tu as peur maintenant ?]

Une des joies qu’un chasseur pouvait tirer de la chasse était de voir sa proie frissonner de peur.

Cependant, Thomas André ne renonça pas. Il serra très difficilement le poing de sa proie et lança une contre-attaque.

Paf !

Contrairement à ce qui s’était passé auparavant, où ils avaient échangé de nombreux coups fatals, la tête de la bête ne bascula même pas une seule fois.

Le mur.

Il regarda dans les yeux désintéressés de la bête qui le dévisageait et commença à imaginer un mur imposant qui s’étendait sans fin dans le ciel et qui lui barrait la route.

Il avait déjà ressenti quelque chose de semblable une fois auparavant.

C’était étrange. Pendant un instant, Thomas André crut voir Jin-Woo dans le regard de la bête.

‘Mais, comment… ?’

Mais il n’eut pas l’occasion d’éclaircir sa confusion, car une attaque de la bête lui fit basculer violemment la tête d’un côté à l’autre, le sol en dessous s’effondrant en un cratère.

BOOM !

« Keok ! »

Mais ce n’était que le début de l’assaut.

Boomboomboomboomboom !!

Tout comme il l’avait fait, la bête se mit à lancer de puissantes attaques par le haut. Comme pour apprendre à l’humain à quoi ressemblaient les vraies attaques, les coups de poing vicieux se succédaient sans pitié.

Boomboomboomboomboom !!

Les lèvres de Thomas André continuèrent à émettre des grognements douloureux encore et encore, contrairement à l’époque où la bête résistait simplement à ses coups de poing.

« Keo-heok ! »

Ce fut alors que la bête, au milieu de la douleur de sa proie, découvrit quelque chose d’étrange juste au-delà de l’humain.

[…. ??]

La bête arrêta ses attaques. Ce qu’elle observait, comme pour y percer un trou, c’était l’ombre de Thomas André.

[Je vois qu’un rat se cache là-dedans.]

Frappe !

La bête plongea sa main dans l’ombre et saisit « quelque chose » dans le sous-espace.

Paht !

Quand la créature sortit sa main, un soldat fourmi qui se cachait dans l’ombre de l’humain fut également traîné dehors.

La bête se redressa. Le soldat fourmi, le cou serré par la puissante prise, se débattit désespérément mais le monstre ne bougea même pas de l’endroit.

« Kiiieehk ! »

Celui-ci était un soldat appartenant au Souverain de l’Ombre.

C’était impossible de détruire un soldat immortel comme celui-ci par les moyens habituels. Cependant, la créature qui s’accrochait au cou de la fourmi n’était pas non plus un être ordinaire.

Le Souverain des Crocs Bestiaux était une existence supérieure. Il se contenta de concentrer l’énergie inhérente au corps spirituel pour effacer complètement ce soldat fourmi du tissu même de l’existence.

« Kiiahk ! »

Le soldat fourmi cracha une courte agonie et se transforma en poussière, retournant dans le vide de l’au-delà. La bête sourit en regardant la cendre grise se disperser dans l’air.

Ce fut à ce moment-là.

Thomas André se leva et se positionna derrière la bête avant que quiconque ne le remarque. Il enroula alors son bras autour du cou de la créature et bloqua sa prise avec l’autre bras.

S’il n’avait pas de dents, il mordrait plutôt avec ses gencives !

Ses mains étaient peut-être cassées, mais ses bras et ses épaules allaient encore bien. D’épaisses veines se formaient sur ses bras alors qu’il déployait toute sa force pour exercer une pression suffisante pour écraser une poutre d’acier en un instant.

« Halète, halète…  »

Thomas Andre continua de respirer à tue-tête et se concentra sur cette dernière attaque.

Il n’y aurait plus rien après cela. Ses yeux étaient grands ouverts et concentrés quand il serrait les dents, sachant parfaitement qu’il serait tué s’il ratait cette occasion.

Wududuk, wuduk…

Il entendit des bruits désagréables, semblables à ceux d’os écrasés en poudre. Si c’était le bruit du cou de l’ennemi qui se brisait, alors il y avait encore une chance de victoire ici.

‘…je l’ai fait !’

Malheureusement, l’arrivée de la douleur avait été légèrement retardée par l’adrénaline qui circulait dans son corps. Thomas André en fit les frais et poussa un cri d’agonie.

« Wuaaaaahhhk !! »

La bête avait brisé les bras de l’Américain qui s’était accroché à son cou avec rien d’autre qu’une simple prise de main physique. Elle saisit ensuite sa tête des deux mains avant de le projeter au sol.

THUD !

Les téléspectateurs qui regardaient cette scène à travers leur écran virent les bras du Goliath se balancer et détournèrent rapidement leur regard. C’était une scène qu’ils ne pouvaient tout simplement pas supporter de regarder avec les yeux ouverts.

Dommage, la scène d’horreur ne se terminait pas là et continua. La bête se jeta sur le Goliath étendu et commença à le mordre.

L’heure du repas du prédateur avait commencé.

Des dizaines de crocs pointus, semblables à ceux d’un couteau, commencèrent à s’enfoncer dans la peau de Thomas André et à faire des dégâts dans sa chair.

« Euh-euhk ! Wuaahk !! »

Il n’avait pas abandonné jusqu’à la fin et avait continué à se battre désespérément, mais c’était évident qu’il n’avait aucune chance en ce moment. Son sang coulait et les morceaux de sa chair volaient en l’air.

« Wuuuaahk ! »

En voyant ce spectacle horrible et écœurant, les autres Chasseurs censés garder l’endroit commencèrent à reculer involontairement de terreur.

Quant aux gens ordinaires qui avaient parié leurs espoirs sur le Goliath, ils s’étaient dispersés de peur il y a longtemps après avoir vu le résultat final.

Cependant, quelque chose d’inattendu se produisit alors ; parmi les rangs des Chasseurs hésitants, un homme s’élança comme un éclair et courut droit vers la bête.

Boum- !!

Le monstre était ivre de la victoire et du goût de son butin, il fut donc pris au dépourvu et fut proprement frappé par cette attaque inattendue, ce qui lui valut d’être éjecté.

Il ne s’agissait de nul autre que Lennart Niermann. Le meilleur Chasseur allemand se mit rapidement à côté du Goliath grièvement blessé.

Thomas André reconnut Lennart et réussit à faire entendre sa voix.

« Fuis… loin… »

Cependant, Lennart secoua son visage durci.

« Je suis aussi un Chasseur, vous savez. »

‘…Bien que je sois bien plus faible que toi.’

Lorsqu’il avait Eveillé ses pouvoirs et décidé de devenir Chasseur, Lennart s’était promis une chose : il ne tournerait jamais le dos à un camarade.

Bien sûr, ils ne faisaient peut-être même pas partie de la même équipe, mais du point de vue de Lennart, Thomas Andre était un camarade exemplaire qui se battait contre un ennemi commun.

Peu importe ce que l’Américain pensait de lui, car en tant que Chasseur, l’Allemand ne pouvait tout simplement pas reculer devant cette situation.

‘Cependant… Le simple fait de regarder cette chose face à face me donne des sueurs froides ici.’

Lennart regarda l’expression de la bête se froisser après que son repas ait été interrompu sans cérémonie, et ses propres jambes commencèrent alors à geler.

En le voyant frissonner ainsi, Thomas André ouvrit à nouveau la bouche.

« Tu… vas… mourir… »

Il le savait déjà. Bien sûr, Lennart le savait.

Il n’avait même pas son équipement avec lui. Et son atout le plus puissant, la compétence « Charge », n’avait réussi qu’à repousser la bête.

Le meilleur Chasseur d’Allemagne ?

12e au classement mondial ?

Il savait mieux que quiconque que de telles choses n’avaient aucune signification dans la situation actuelle.

Même dans ce cas…

‘…je ne regrette rien.’

Même si ce moment s’avérait être le dernier, il choisirait toujours exactement le même, encore et encore. Plutôt que la vie d’un lâche, il choisirait de partir dans un feu de gloire !

‘Je ne me suis pas trompé. Je ne me suis pas trompé !’

Lennart continua à se remonter le moral en regardant fixement la puissance massive qui courait de plus en plus vite vers lui.

‘Je ne me suis certainement pas trompé !’

Il fixa ses yeux sur la gueule de la bête qui s’ouvrait largement, alors que le monstre se rapprochait en un instant. Lennart mobilisa toute son énergie et brandit son poing.

Pendant un instant, la vie qu’il avait menée jusqu’à cet instant lui apparut comme une lanterne tournante. Il n’avait même pas travaillé si dur que cela, mais ce pouvoir incroyable lui avait été transmis, lui permettant de vivre une vie surabondante et peut-être imméritée.

Mais il avait vécu une vie heureuse, n’est-ce pas ?

C’est vrai, il l’avait fait.

Un sourire flottait sur les lèvres de Lennart, alors qu’il voyait la gorge de la bête s’approcher de plus en plus près.

En effet, il n’avait pas tort. Jusqu’à la fin, il n’avait pas vécu une vie embarrassante.

Juste avant que la gueule de la bête n’avale sa tête, Lennart ferma tranquillement les yeux, pensant qu’il n’y aurait plus besoin de les ouvrir à nouveau.

Mais alors !

Kwa-boom !!

Un bruit d’explosion soudain venant de face choqua Lennart et il ouvrit rapidement les yeux.

‘Qu’est-ce que c’était ?!’

La bête frappée par son poing volait en ligne droite sur des dizaines de mètres avant de rouler disgracieusement sur le sol. L’asphalte se fendit en morceaux, les voitures furent emportées par le vent et les lampadaires furent pliés en deux.

« Euh ? »

‘Etais-je si fort ?’

Lennart fixa son poing avec étourdissement, pour se rendre compte que quelqu’un se tenait juste à côté de lui.

« Euh, euh ?? »

Confirmant le visage de cet homme, Lennart s’écria joyeusement d’une voix à moitié déchirée.

« Chasseur Seong Jin-Woo-nim ! »


Il était très proche de le couper.

S’il n’avait pas attaché un soldat de l’ombre à Lennart Niermann lorsque l’Allemand était arrivé au bureau de la Guilde, aurait-il pu arriver à temps, même ?

Après avoir confirmé que le soldat de l’ombre attaché à Thomas André avait disparu, Jin-Woo en avait cherché un autre près de l’endroit et avait activé « Echange d’Ombre « . Mais à bien y penser, ce soldat de l’ombre se trouvait être celui qui se trouvait dans l’ombre de Lennart Niermann.

Grâce à cela, il avait pu sauver la vie de ces deux hommes.

Jin-Woo se dépêcha de vérifier les blessures de Thomas André et poussa un soupir de soulagement. Les blessures de l’Américain semblaient assez graves, mais heureusement, il pouvait survivre.

Il ne devait plus avoir d’énergie pour parler, car Thomas André ne pouvait que lever les yeux vers Jin-Woo. Ce dernier se tut également mais hocha la tête en guise de réponse.

Il remercia en silence le Goliath pour son courageux effort de gagner du temps.

Lorsqu’il se retourna, ses oreilles étaient remplies de la voix émotionnelle de Lennart.

« Chasseur Seong Jin-Woo-nim !  »

« Merci d’avoir arrêté ce salaud. Mes excuses, mais pouvez-vous évacuer Thomas dans un endroit sûr ? »

Jin-Woo demanda poliment en anglais, et Lennart hocha la tête énergiquement. Comparé à la lutte contre cette monstruosité, ce travail semblait tellement plus facile.

« Ah, oui ! Vous n’avez pas à vous inquiéter de celui-là. »

L’Allemand souleva prudemment Thomas et s’éloigna précipitamment. Pendant ce temps, Jin-Woo tourna son regard vers la bête en train de se relever.

Une intention tangible, horrible et meurtrière suintait de la créature. Il percevait un pouvoir d’un autre monde comparé aux autres monstres bâtard.

‘Je le savais…’

Sa supposition était sur l’argent.

Cette chose possédait une sorte d’aura similaire à celle de l’elfe de glace qu’il avait rencontré plus tôt. C’était, en effet, l’un des Souverains qui traquaient les Chasseurs.

Cependant, que se passait-il ici ? Contrairement à l’elfe de glace, cette chose ne montrait aucun signe de panique. Non, plus que cela – même si son combat avait été interrompu, il semblait calme, voire détendu.

‘Mais, pourquoi… ?’

Avait-elle une personnalité calme, pour commencer ? Même si elle avait l’air moitié homme, moitié bête ?

Alors que Jin-Woo était confus, la bête émergea complètement des débris du bâtiment et marcha tranquillement dans sa direction.

Elle s’empiffrait de quelque chose avant de cracher au sol ce qu’il y avait dans sa bouche. En fait, c’étaient ses crocs cassés.

La bête regarda Jin-Woo qui avait réussi à briser plusieurs de ses crocs d’un seul coup de poing et n’avait même pas pris la peine de dissimuler sa surprise.

[Donc, c’était bien réel. L’odeur du bâtard de l’Ombre est mélangée à celle de l’humain.]

La bête renifla l’air bruyamment et demanda comme si elle avait découvert quelque chose d’assez étonnant.

[Mais alors… comment un humain peut-il réussir à faire ressortir la puissance d’une existence supérieure à ce degré ?]

‘J’ai élevé mon niveau, voilà comment. Espèce d’idiot.’

Plutôt que de choisir de résoudre la curiosité de ce bâtard, il invoqua le couple « Colère de Kamish ».

Il avait beaucoup de choses à demander à ce Souverain. Mais, la séance de questions-réponses ne pouvait avoir lieu qu’après la fin de la bataille et qu’il avait saisi le droit de décider du sort de la créature.

Regarde.

Jin-Woo jeta un coup d’œil aux traces des victimes encore visibles ici et là dans la rue et une rage meurtrière glaciale commença à déborder de ses yeux.

Mais, ensuite…

…La voix qu’il n’avait pas encore oubliée résonna soudainement à côté de la bête.

[Il est possible que l’architecte ait trouvé un moyen. Eh bien, les affaires entre le Souverain de l’Ombre et l’architecte ont commencé il y a longtemps, après tout.]

La fine fumée, semblable à du brouillard, se coagula soudainement en une masse singulière avant de se transformer en une forme humanoïde.

‘N’est-ce pas… ?’

C’était l’ancien elfe de glace. Le Souverain de la Glace, cachant sa présence sous forme de brouillard jusqu’à présent, s’était enfin révélé.

Jin-Woo avait réalisé que le brouillard qui enveloppait la ville n’était pas un phénomène naturel dès qu’il était entré en contact avec lui.

Et cette fois, c’était de derrière.

[Dans ce cas, je peux manger le corps de cet humain, non ?]

Une étrange voix féminine assez forte pour lui percer le tympan vint de derrière lui, et Jin-Woo se retourna rapidement.

Et il découvrit alors un spectacle qui le fit douter de ses propres yeux.

Bashushushushu…

Une horde d’insectes jaillit des égouts et commença à se fondre en une seule pour prendre la forme d’une femelle humanoïde.

[Je veux vraiment savoir quel goût a un compagnon Souverain, voyez-vous.]

L’expression de Jin-Woo durcit, maintenant qu’il se trouvait soudainement entouré par ses ennemis. Et là, il le réalisa.

Ils avaient bâillonné ses soldats de l’ombre en brouillant les signaux, non pas parce qu’ils craignaient que leur chasse ne soit perturbée par lui. Non, ils avaient fait cela pour cacher le fait qu’ils étaient plusieurs ici.

En d’autres termes, c’était un piège. Un piège tendu dans tout Séoul afin de coincer Jin-Woo.

Bien sûr, le Système se rendit finalement compte de la gravité de la situation et envoya des messages d’avertissement en urgence.

[Le Roi des Neiges Folk, le Souverain de la Glace vous a désigné comme un ennemi.]

[Le Roi des Bêtes, le Souverain des Crocs Bestiaux vous a désigné comme un ennemi.]

[La Reine des Insectes, la Souveraine des Fléaux vous a désigné comme un ennemi.]

Des ennemis possédant un pouvoir à une autre échelle, et trois en plus ! Son Cœur Noir, qui dormait tranquillement jusqu’à présent, se mit à battre follement à tout rompre à la rencontre de ces trois ennemis incroyablement puissants.

Ba-thump, ba-thump, ba-thump !

‘N’est-ce pas…’

…Bon ?

Les coins des lèvres de Jin-Woo se recourbèrent.

Ces choses pensaient qu’elles avaient réussi à l’entourer, mais le fait était qu’il n’était pas seul. En réalité, c’était eux qui étaient entourés maintenant.

Jin-Woo garda ses sens ultra aiguisés pour ne pas manquer leurs mouvements et il invoqua son armée qui encerclait ses ennemis.

‘Sortez !’

 


Chapitre précédent ~~ Chapitre suivant


2 réflexions au sujet de « I Alone Level-up : Chapitre 215 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.